Menu

En mai 2018, je suis partie pendant 10 jours au Kirghizistan. 

Flashback de l'annonce de partir au Kirghizistan aux amis et à la famille

Les réactions sont toujours un peu les mêmes quand tu dis que tu pars au Kirghizistan. Déjà, il faut toujours répéter deux fois ou plus le nom du pays. Souvent ça donne ce dialogue :

- "Je pars au Kirghizistan!" 

- "Kirghize quoi? C'est un pays? Jamais entendu parler!"

Et puis viennent les questions :  

- "C'est où?"

- "Entre le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan et la Chine."

- "Ah bon. Qu’est-ce qu’il y a à faire là bas? C’est pour le travail que tu vas là-bas?"

- "Non pas du tout, je vais me balader pour la première fois en Asie centrale pour rejoindre une grande amie voyageuse. La marraine de ma fille. Elle arrive du Népal, moi de Belgique, on se met rendez-vous à Bishkek!"

- "Ah bon" à moitié dubitatif.

 

Le Kirghizistan est un pays encore assez méconnu mais de plus en plus de voyageurs s'y rendent chaque année et, je comprends maintenant pourquoi. C'est un pays magnifique qui vaut la peine qu'on s'y arrête quelques temps. 

 

Grandeur nature

Le Kirghizistan n'est pas réputé pour ses villes et son architecture. Il est surtout connu pour la richesse et la variété de sa nature, et pour ses traditions nomades. Notre première excursion au Kirghizistan est le trek vers le lac Kul Ukok. Il s'agit d'un lac de montagnes situé à 3000 m d'altitude. Son accès peut se faire à pieds ou à cheval au départ de la ville de Kotchkor. 

En venant de Bishkek, nous prenons un marshrutka (minibus qui va d'une ville à l'autre) en direction de Kotchkor. On y arrive en 2h30 environ, en comptant une pause pour manger sur la route. Kotchkor est une petite ville au pied des montagnes encore enneigées aux sommets au mois de mai. C’est le point de départ d’excursions vers les lacs Song Kul et Kul Ukok.

On pose nos valises dans la guesthouse Jailoo Tourism Community dans la rue principale. Ils proposent une chambre à 2 lits superposés ou à 6 lits. Je les avais contacté par e-mail avant notre arrivée pour connaître leurs tarifs et les treks qu’ils proposent. Toutes les agences proposent sensiblement les mêmes itinéraires de treks et presque les mêmes prix (CBT est cependant un peu plus cher que les autres). 


En route vers le lac Kul Ukok


Au petit matin, un chauffeur vient nous chercher à notre guesthouse et nous filons avec lui dans les campagnes au son de la musique kirghize. Le point de départ est à 20 minutes en voiture du centre de Kotchkor. 

En route vers Kul-Ukok
 

La route est très sympa, nous traversons plusieurs petits villages en nous dirigeant vers les montagnes que l'on apercevait depuis la ville de Kotchkor. La chauffeur nous dépose au pied des montagnes et nous entamons la montée.

Le début de la randonnée, les montagnes au loin
 

Nous commençons notre montée vers le lac, en marchant dans la vallée. La végétation est rare et en arrière on peut apercevoir la ville de Kotchkor.

Vue sur la ville de Kotchkor
 
Chemin vers le lac
 

A partir d'une certaine altitude, nous commençons à croiser des troupeaux de moutons ou de chevaux broutant sur les flancs des montagnes. Le spectacle est apaisant. Nous arrivons probablement aux "Jailoo", paturages d'été.

Troupeaux de moutons et chèvres
 
Des bergers kirghizes avec leurs chevaux et chiens
 
 Cowboys kirghizes
 

Nous montons progressivement pendant 3h30 environ jusqu’à un campement de yourtes. Nous avons avec nous une lettre de Jailoo Tourism qui explique en kirghize que nous venons passer la nuit dans une de leurs yourtes, nous avons le nom de la famille qui nous accueillera. C'est le seul moyen de communication ici dans les montagnes, il n'y a pas de réseau de téléphone. Les réservations de yourtes se font par lettre et par porteur! 

Le campement de yourte
 
La famille qui nous accueille
 

Le campement de la famille chez qui nous passerons la nuit est composé de 4 yourtes, d’un bâtiment en dur dans lequel la famille cuisine et mange, et d’un enclos pour rentrer les moutons pendant la nuit. Il y a des loups dans la région qui chassent pendant la nuit. Ils nous proposent de nous installer quelques instants et de partager un peu de chaï (du thé) et un morceau de pain avec de la confiture. La dame nous explique qu’elle a 4 enfants. Les 3 plus grands sont à l’école ou à l’université. Il reste avec eux leur dernière fille qui a 4 ans. Les enfants, au Kirghizistan, vont à l’école à partir de 7 ans.

Notre yourte
 
L'intérieur de la yourte
 

Après avoir récupéré un peu, nous nous remettons en route vers le lac. Le chemin continue à monter gentiment puis devient plus abrupte. Quand on est sur la crête, après une bonne heure de marche, on peut apercevoir le lac enfin! Il est gelé à cette période de l’année, le spectacle est grandiose. Nous en profitons pour nous poser sur des rochers et admirer la vue.

Première vue sur le lac
 
Le lac Kul-Ukok
 
Pause! 
 

Nous prenons un chemin vers la droite du lac qui nous permet de le longer et d’arriver de l’autre côté. Arriver de l'autre côté, nous faisons demi-tour et nous rentrons a notre campement de yourtes par le même chemin. Nous pouvons entendre et parfois apercevoir de nombreuses marmottes dans les montagnes.

Retour au campement et vue sur la vallée que nous avons traversée
 
Beaucoup de poulains à cette période
 
Troupeaux de chevaux
 

Arrivés au campement de yourtes, nous profitons d'un excellent repas, préparé par la mère de famille. Ensuite, après avoir observé les moutons qui rentrent dans leur enclos et le coucher du soleil sur les montagnes, nous rejoignons notre yourte pour un repos bien mérité! La famille a préparé notre lit en nous mettant 4 couvertures chacune. On s'éclaire à la bougie ici, il n'y a pas d'électricité dans les yourtes. Le petit "poêle à bouses" est allumé. Il donne une agréable chaleur dans la yourte. Mais il s'éteint rapidement et les nuits sont fraîches. Grâce à nos multiple couches nous n'aurons pas froid pendant la nuit! Ici pas de problème de sommeil, il suffit de compter les moutons dans l'enclos! 

 Notre yourte au coucher du soleil
 

Le lendemain matin, nous avons le temps, et nous choisissons de nous poser un peu pour faire un peu de lecture et observer la vie de la famille qui nous a accueilli.

 Les moutons dans l'enclos
 
 
 
 
 
 Une matinée tranquille
 

En fin de matinée, nous reprenons notre route en sens inverse, vers Kotchkor. C'est plus facile quand ça descend!

Retour vers Kotchkor
 

Le même chauffeur nous attend là où il nous avait laissé la veille et nous ramène à Jailoo Tourism des souvenirs plein la tête et toujours avec la musique kirghize! 

 

Infos pratiques et prix

Depuis Bishkek nous prenons le marshrutka à la Western Bus Station pour 300 kgs / pers

L'agence de tourisme qui nous a logé à Kotchkor et qui a organisé le trek :

Jailoo Tourism Community : http://www.jailoo.com.kg/index.html

Elle est située dans la rue principale de Kotchkor 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La gérante s'appelle Asipa, elle parle très bien anglais.

Les prix

- Nuit à Jailoo Tourism (Kotchkor) : 350 kgs / pers

- Nuit en yourte au lac : 600 kgs / pers

- Repas du soir et petit-déjeuner à la yourte : 600 kgs / pers

- Trajet jusqu'au point de départ du trek : 600 kgs / voiture

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir